top of page

L’aménagement de l’espace, la clé de la qualité



Gain de place et flexibilité ont été les arguments majeurs avancés pour justifier le choix de l’open space. Pourtant, cet aménagement de l’espace présente aussi des inconvénients que ce soit pour l’employeur ou les salariés.


Il y a quelques années, la tendance s’est tournée vers les plateaux ouverts et le décloisonnement. Les bureaux isolés et cloisonnés ont ainsi laissé la place à une organisation collective des espaces de travail. Cependant, les entreprises commencent à comprendre qu’il n’y a pas le bon espace de travail prédéfini mais que la qualité réside dans un aménagement d’espace adapté aux collaborateur présent au sein du groupe ainsi qu’a leurs modes de fonctionnement.

Fort heureusement, l’open space est un espace sur lequel il est possible de jouer pour améliorer la qualité de vie au travail. La qualité passe par deux types d’aménagement


1. L’organisation de la pièce doit : Offrir un minimum d’intimité à chaque collaborateur, être pensé en fonction des différentes activités.

2. Les stimuli : limiter la réverbération du son, donner une luminosité optimale, offrir une qualité d’air optimale


Nous allons nous attarder sur cette dernière catégorie. En effet les divers stimuli présents sur le lieu de travail ne font que très rarement office de vérification alors que ceux-ci touchent directement la santé des collaborateurs ainsi que leur motivation au travail. Les voici:




Le bruit

La nuisance sonore est l’inconvénient principalement cité lorsque l’on parle d’open space. En effet, difficile de se concentrer lorsqu’il y a du bruit autour de vous, d’entendre votre interlocuteur au téléphone quand vos collègues discutent à proximité de vous. Cela peut notamment être la cause d’arrêts de travail et de la fatigue.

Cependant il n’est pas une fatalité car il est possible de réduire les nuisances sonores, tout en conservant un espace ouvert : l’isolation des bruits extérieurs, traitement acoustique des bruits intérieurs.


La luminosité

Une exposition à la lumière naturelle durant le journée engendrerais un sommeil de meilleure qualité. Il est donc judicieux de trouver le bon équilibre entre lumière naturelle et artificielle au sein de l’espace de travail.


La qualité de l’air au travail

La pollution de l’air sur le lieu de travail affecte la santé des collaborateurs. Elle est d’ailleurs tout particulièrement présente au sein des open space, où les sources de pollutions sont multiples. Une trop grande accumulation de CO2 dans l'air est néfaste à la concentration et entraîne des maux de tête et de gorge.

Il est donc primordial d’avoir conscience de ces divers stimuli pouvant être un frein au travail au sein d’un open space. Ceux-ci peuvent très rapidement être évalué et des actions peuvent être rapidement prises afin de les contrôler pour fournir un espace de qualité à ses collaborateurs.



bottom of page