top of page

Future of Work : les 5 grandes tendances



Télétravail élargi, flexibilité horaire, flex office, digitalisation des relations de travail… Nombreuses sont les évolutions ayant pris leur envol grâce à un contexte favorable, la crise covid-19. Le résultat est sans appel, le Future of Work se dessine de plus en plus précisément, avec cinq grandes tendances à ne pas manquer pour renforcer la compétitivité, l’attractivité et l’expérience employé. S'intéresser au Future of Work permet aux responsables RH et dirigeants d’anticiper les évolutions sociétales et technologiques qui pourraient impacter l’organisation. Pour opérer cette transformation, il est donc essentiel de développer une culture d’entreprise axée sur l’innovation et le changement.



Mais quelles sont ces grandes tendances ?





Retour du bureau physique


Contrairement aux idées reçues, 87% des travailleurs souhaitent travailler au bureau en 2023. Le bureau physique fait son grand retour et les RH se doivent d’anticiper ce changement de mode de travail. En effet, le bureau est vecteur d'interaction formelle et informelle entre les collaborateurs, de collaboration et aussi de diffusion de la culture d’entreprise. C’est un espace rassurant pour les salariés ayant un besoin de stabilité. Néanmoins, le travail à distance n’est pas voué à disparaître, les bureaux physiques devront juste être repensés en fonction des besoins des collaborateurs de façon à devenir plus attrayants et conviviaux.




Redéfinition de la proposition de valeur de l’entreprise


Attirer et fidéliser des talents de qualité est une des missions du département RH et cela passe par la redéfinition de la proposition de valeur. De nos jours, un bon salaire ne suffit plus à rendre les employés heureux et fidèles. En effet, 63% des employés mettent en avant l’importance d’un lieu de travail sain. Mais comment investir dans le bien-être des collaborateurs et offrir un environnement de travail sain ?


L’organisation doit identifier les différents besoins de ses salariés afin d’établir un plan d’action à mettre en place. Pour identifier ces besoins, l’entreprise peut directement s’adresser à ses collaborateurs ou faire appel à un cabinet d’audit spécialisé en environnement de travail afin de réaliser des études plus approfondies d’occupation et d'utilisation des espaces. Les entreprises qui mettent un point d’honneur à améliorer le bien-être et l’environnement (équilibre vie professionnelle et personnelle, culture de bureau forte, expérience employé…) de ses collaborateurs seront en mesure d’attirer les meilleurs talents.

Utilisation de la technologie comme levier de communication


L’organisation hybride où chaque employé peut travailler partout représente un grand défi pour les RH et les dirigeants qui doivent comprendre les besoins et les niveaux d’engagement des collaborateurs, tout en comblant le manque de communication. L’utilisation de la technologie est un moyen d’amélioration de l’expérience employé, du recrutement à la retraite. En effet, la technologie permet de collecter, analyser et transformer les besoins des collaborateurs (avec leur consentement) en mesure concrète. Une bonne gestion des données est donc synonyme d’amélioration de l'expérience employé car elle permettra de justifier les changements sur le lieu de travail.


Semaine de 4 jours VS semaine de 5 jours


L’idée de la semaine de quatre jours en a séduit plus d’un mais ne risque pas de devenir réalité dans un futur proche. En effet, les collaborateurs n’ont pas besoin de passer moins de temps sur le lieu de travail, bien au contraire. Les employés ont besoin de passer davantage de temps à tisser des liens avec leurs collègues et supérieurs hiérarchiques.


La semaine de 4 jours de travail est une idée séduisante mais les dirigeants et responsables RH ne doivent pas laisser penser que le travail est une mauvaise chose et que la seule solution est de passer moins de jour à travailler. Cependant, l’idée de la semaine de 4 jours permet d’appréhender autrement l’approche classique de la semaine de 5 jours avec plus de flexibilité.


La flexibilité, le nouveau mot d’ordre


La flexibilité est sûrement le mot d’ordre du Future of Work. Flexibilité horaire, flexibilité géographique, flexibilité des espaces de travail, flexibilité financière…. La flexibilité semble donc être la meilleure solution pour tous.


La flexibilité horaire et géographique laissent aux collaborateurs une marge de liberté plus importante qu'auparavant dans l’organisation d’une journée de travail ainsi que dans le choix du lieu de travail (bureaux, espaces de coworking, télétravail…). La flexibilité des espaces de travail est moins connue mais tout aussi importante. Elle fait référence à l’organisation des locaux de l’entreprise : espaces dédiés aux activités calmes, espaces adaptés aux activités bruyantes et collaboratives ou encore des espaces de convivialité et de détente. Les collaborateurs se déplacent donc dans les espaces au gré de leurs activités.



Pour éviter de se faire distancer, les entreprises doivent épouser le changement grâce à l’innovation et la personnalisation des nouveaux modèles de travail grâce à l’identification des besoins des collaborateurs. Et vous, comment imaginez-vous le Future of Work ?



bottom of page