top of page

L’importance du contact physique


Dans notre société de l’hyperactivité et d'hyperréactivité, les rendez-vous d’affaires sont de plus en plus pris en charge via Internet. Les échanges intensifs de mails et les visioconférences ont peu à peu remplacé la traditionnelle poignée de main. Ces nouveaux moyens de communication ont largement impacté nos modes de vie jusqu’à bouleverser les rapports professionnels. Comment communiquer avec ses partenaires si les occasions de se rencontrer en face à face sont toujours plus rares ?



Aujourd'hui, il est tout à fait possible de réaliser dans la même journée une présentation à un client basé en Afrique du Sud, négocier un contrat avec un client au Royaume-Uni puis de faire le point avec un collaborateur australien. Les nouvelles technologies permettent de gérer son business à tout moment et en tous lieux. Les outils 2.0 permettent un échange accru entre les différents environnements, les différentes cultures. Ces échanges permettant une riche émulation autour de la culture et des modes de travail, ils impactent les processus et les innovations. Un atout stratégique non négligeable à l’heure de la globalisation.



Si ces technologies facilitent le contact, elles ne sont pas sans conséquences dans les rapports professionnels. Les moyens de communication traditionnels (réunion formelle en face-à-face, téléphone, déjeuner professionnel) perdent du terrain et entraînent une diminution des interactions physiques entre collaborateurs et avec les clients. En conséquence, il y a une perte d’empathie, une baisse de la compréhension mutuelle et donc de la qualité des relations interprofessionnelles. Or les échanges directs sont primordiaux pour faciliter les échanges, en effet la discussion non-verbale peut être plus facilement décelée.

L’absence de contact physique peut donc représenter un réel inconvénient dans la conduite des affaires de l’entreprise. D’où l’intérêt de ne pas mettre au placard les pratiques traditionnelles. La présence virtuelle ne suffit plus. Ainsi, organiser des évènements physiques au sein de l’entreprise ou à l’extérieur s’avère productif et permet de développer le business. C’est pourquoi il est recommandé, dès que possible, de reprendre une part du travail en présentiel, notamment pour les travaux collectifs.


Le contact physique favorise la confiance, le sentiment de sécurité, la reconnaissance, alors que l’absence d’échange physique est source de stress voire d’affaiblissement du système immunitaire. Un rapport sur l’impact des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur les conditions du travail constate certaines dérives. En effet, les échanges virtuels, souvent intenses par mails, peuvent virer au « bombardement informationnel » affectant considérablement nos capacités de réflexion.


Si notre société nous pousse à toujours plus de réactivité et d’instantanéité, il importe donc de trouver un équilibre entre l’utilisation des outils 2.0 de nos jours indispensables et garder un contact physique nécessaire. Plus largement ces interrogations participent à une réflexion plus large, notamment sur les rapports humains. Quelle société voulons-nous à l’époque du virtuel ?


Comentarios


bottom of page